La Tendresse De Julie Berès

Date

lun 17 juin 21h30

Lieu

Cloître Toussaint

Heure

1h45

tarif

12 à 32 €

Déconseillé aux moins de 16 ans
handi
ouie
ad
vue
Réserver le spectacle Réserver

Metteur en scène

Julie Berès

Compagnie

Compagnie Les Cambrioleurs

Résumé

Un spectacle en triptyque avec Désobéir et Interruption

« Le spectacle Désobéir, que nous avons créé en novembre 2017, interrogeait la façon dont, en disant « non », des jeunes femmes issues de la deuxième ou troisième génération d’immigration en France, ouvraient leur voix · voie, s’inventaient, en-dehors des injonctions familiales, sociales ou traditionnelles.

Pour La Tendresse, nous sommes allés à la rencontre de jeunes hommes, pour questionner chacun sur son lien au masculin et à la virilité à travers différentes sphères intimes et sociales, la famille, la sexualité, le monde du travail, la justice, la projection dans l’avenir… Nous souhaitons raconter l’histoire de ces hommes qui se débattent avec les clichés du masculin, les injonctions de la société, les volontés de la tradition et les assises du patriarcat. »

Distribution

De Julie Berès
Mise en scène Julie Berès
Avec Bboy Junior (Junior Bosila), Natan Bouzy, Charmine Fariborzi, Alexandre Liberati, Tigran Mekhitarian, Djamil Mohamed, Romain Scheiner, Mohamed Seddiki en binôme avec Ryad Ferrad, Saïd Ghanem, Guillaume Jacquemont
Écriture et dramaturgie Kevin Keiss, Julie Berès et Lisa Guez avec la collaboration d’Alice Zeniter
Chorégraphe Jessica Noita
Référentes artistiques Alice Gozlan et Béatrice Chéramy
Création lumière Kélig Le Bars assistée par Mathilde Domarle
Création son et musique Colombine Jacquemont
Assistant à la composition Martin Leterme
Scénographie Goury
Création costumes Caroline Tavernier et Marjolaine Mansot
Régie générale Quentin Maudet
Régie générale tournée Alexis Poillot
Régie son Antoine Frech en alternance avec Colombine Jacquemont
Régie lumière Henri Coueignoux
Régie plateau création Dylan Plainchamp
Régie plateau tournée Amina Rezig, Matthieu Maury et Florian Caraby

Production Compagnie Les Cambrioleurs · direction artistique Julie Berès
Coproductions et soutiens La Grande Halle de La Villette, Paris • La Comédie de Reims, CDN • Théâtre Dijon-Bourgogne • Le Grand T, Nantes • ThéâtredelaCité – CDN de Toulouse Occitanie • Scènes du Golfe, Théâtres de Vannes et d’Arradon • Les Théâtres de la Ville de Luxembourg • Les Tréteaux de France, Centre Dramatique Itinérant d’Aubervilliers • Points Communs, Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise · Val d’Oise • Nouveau Théâtre de Montreuil, CDN • Théâtre L’Aire Libre, Rennes • Scène nationale Châteauvallon-Liberté • Théâtre de Bourg-en-Bresse, Scène conventionnée • La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc • Le Canal, Scène conventionnée, Redon • Le Quartz, Scène nationale de Brest • Espace 1789, Saint-Ouen • Le Manège-Maubeuge, Scène nationale • Le Strapontin, Pont-Scorff • TRIO…S, Inzinzac-Lochrist • Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône • Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale Soutiens Fonds d’insertion de l’ESTBA et de l’ENSATT
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
La Compagnie Les Cambrioleurs est conventionnée par le Ministère de la Culture · DRAC Bretagne, et par la Région Bretagne, la Ville de Brest, et est soutenue pour ses projets par le Conseil Départemental du Finistère.
Julie Berès est artiste associée du projet du Théâtre Dijon-Bourgogne, dirigé par Maëlle Poésy, et de DSN-Dieppe, dirigé par Simon Fleury.

Autour du spectacle

 

Visite · Faire corps – sam 15 juin 15h30 et mar 18 juin 15h30

Pour accompagner les deux spectacles de Julie Berès, le Festival d’Anjou et le musée des Beaux-Arts d’Angers vous présentent une déambulation sur l’évolution de la représentation des corps féminins et masculins. Entre canons de beauté et réalité, quelle place pour « faire
corps » aujourd’hui ?

Réservation auprès des Musées d’Angers au 02 41 05 38 38.

Bords plateau

À l’issue de la représentation, venez prolonger le spectacle en assistant aux discussions avec les artistes animées par Jean Robert-Charrier, le directeur artistique du festival.

Critique presse

« Une ode à la réflexion et à la déconstruction nécessaire. » 20 minutes

« Une pièce joyeusement explosive qui interroge la masculinité. » Télérama

« Jetés à corps perdu, des jeunes gens s’interrogent sur les codes de la virilité. Un spectacle explosif et touchant. » La Croix

« Ces spectacles agissent comme un exorcisme bienfaisant. » Le Journal du Dimanche

Toute la programmation

Vous pourriez
également aimer

Mécène