Rencontre avec une illuminée De François de Brauer

Date

mer 29 juin 20h30

Lieu

Théâtre
Bouvet Ladubay

Heure

1h15

tarif

10 à 28€

Réserver le spectacle Réserver

Distribution

Écriture et interprétation François de Brauer
Collaboration artistique Louis Arene
Collaboration à l’écriture Jean-Luc Gaget
Avec la chanson La Gitane d’Estelle Meyer
Lumières François Menou
Régie générale Olivier Mandrin

 

Une co-production Festival d’Anjou

En partenariat avec Bouvet Ladubay

Direction de production / Administration Charlotte Pesle Beal / EPOC productions
Diffusion Séverine André Liebaut / Scène 2 diffusion
Production Compagnie Martin Moreau
Coproduction Christophe Iriondo, Le Festival d’Anjou, L’avant scène – théâtre de Cognac, Mairie de Bailly Romainvilliers – La ferme Corsange
Coproduction et accueil en résidence La Manufacture – CDN Nancy Lorraine
Soutiens et accueil en résidence le Théâtre 13, les Plateaux Sauvages, le Théâtre du Petit Saint-Martin, le Théâtre de la Tempête, le Jeune théâtre National, Les Solstices
Une première ébauche de ce spectacle a été présentée aux Plateaux Sauvages le 18 septembre 2021 lors de La Nuit Estelle Meyer.
Remerciements Joséphine Serre, Thibaut Evrard, Zoé Arene, Lola Lucas, Xavier Czapla, Christine et Olivier Arene, Marie de Brauer, Yannik Landrein…

Crédits photos : Jean Louis Fernandez et droits réservés

Résumé

Simon a grandi dans une famille catholique pratiquante, au sein de laquelle, il s’est affirmé tant bien que mal comme « noncroyant ». Ce scepticisme revendiqué ne sera pas remis en question avant une récente crise existentielle, durant laquelle il rencontre Stella ; une jeune femme fascinante, une « illuminée » qui rassemble autour d’elle toutes formes de mysticismes et tous
types de mystiques. Simon va intégrer ce cercle d’amis insolites et s’accrocher – un peu trop – à cette relation salvatrice.

 

RÉCOMPENSES

La loi des prodiges : Prix Jury Jeune du Concours des Compagnies du Festival d’Anjou, 2019

 

CRITIQUE PRESSE

« Un brin moqueur, mais jamais cynique, gorgé de tendresse pour les personnages qu’il croque, il s’impose alors comme le roi fougueux d’une piste aux soubassements plus intimes qu’ils n’y paraissent. » Sceneweb

Note d’intention

J’ai entrepris la conception et l’écriture de la pièce Les performants pendant l’exploitation de La loi des Prodiges il y a maintenant quatre ans. Après en avoir écrit plusieurs versions, j’ai senti, de plus en plus clairement, que le noyau de nécessité à l’origine de ce spectacle s’était comme dissout dans le temps et égaré dans la succession des événements que nous avons vécu ces derniers mois. Au-delà de la forme et de la thématique (La performance) qui restait à mon sens d’actualité, c’est surtout mon rapport au public qui avait changé. Quand je me demandais : comment se présenter à lui après ce que nous avons traversé ?
Un désir de spontanéité, de légèreté et surtout une grande sincérité s’imposait à moi. Parallèlement à l’écriture des Performants, j’ai répondu à l’invitation de mon amie comédienne et chanteuse Estelle Meyer, lors de sa carte blanche aux Plateaux Sauvages. […] L’écriture de cette petite forme a été une parenthèse enchantée au milieu des difficultés dans l’écriture des Performants. Le désir de la développer en une forme plus longue s’est imposé immédiatement, avec la volonté d’emmener le personnage de Stella (inspiré d’Estelle) vers une plus grande universalité et de continuer à convoquer des souvenirs personnels liés à la religion catholique et au mysticisme en général. Après mûre réflexion, j’ai pris la décision de faire confiance à mon intuition, à ma capacité d’invention dans un temps réduit et de créer, dès janvier 2022, Rencontre avec une illuminée. Je vais laisser reposer Les Performants en espérant que se reforme dans les mois à venir, le noyau de nécessité.

François de Brauer, le 5 décembre 2021

Toute la programmation