La Campagne De Martin Crimp

Date

ven 28 juin 21h00

Lieu

Le Quai, T900

Heure

1h20

tarif

10 à 28€

Réserver le spectacle Réserver

Metteur en scène

Sylvain Maurice

Distribution

De Martin Crimp
Traduction Philippe Djian
Mise en scène Sylvain Maurice
Avec Isabelle Carré, Yannick Choirat en alternance avec Emmanuel Noblet, Manon Clavel
Assistanat à la mise en scène Béatrice Vincent
Collaboration artistique Julia Lenze
Scénographie Sylvain Maurice
En collaboration avec Margot Clavières
Lumière Rodolphe Martin
Costumes Olga Karpinsky
Assistée de Lucie Guillemet
Son Jean de Almeida
Régie générale André Neri
Production Compagnie [Titre Provisoire]

Coproduction Théâtre Montansier – Versailles
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
Avec le soutien du Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN
La Compagnie [Titre Provisoire] est conventionnée par le ministère de la Culture (DRAC Bretagne).
La pièce dans la traduction de Philippe Djian est publiée et représentée par L’Arche – Éditeur et agence théâtrale.

Crédits photos  Christophe Raynaud de Lage

 

Résumé

Ils fuient les bruits de Londres, les conforts bourgeois et un passé trouble qu’ils déchiffrent à peine eux-mêmes. Richard, médecin, et sa femme, Corinne, s’installent à la campagne, rêvent d’une vie tranquille, bucolique. Mais Richard ramène dans leur intimité Rebecca, une jeune femme qu’il dit avoir trouvée inconsciente sur le bord de la route. L’atmosphère vire au polar noir, thriller d’un trio en proie aux doutes, à la résurgence des secrets lointains. Les énigmes de la jeune fille lézardent l’équilibre fragile du couple. Sur le sol, dans l’ombre, une sacoche, une seringue…

 

CRITIQUES PRESSE

« Sylvain Maurice et ses interprètes rendent toute la finesse de l’insaisissable Crimp. Une écriture qui attrape le spectateur et le retient dans les filets de ses mystères. » Sceneweb
« Une partition théâtrale merveilleusement orchestrée. »
La Terrasse

 

Nommée aux Molières 2023 de la Comédienne dans un spectacle de théâtre public (Isabelle Carré), de la Comédienne dans un second rôle (Manon Clavel)

Note d'intention

« Mettre en scène La Campagne de Martin Crimp s’inscrit dans une double continuité : d’une part ma fidélité à cet auteur dont j’avais mis en scène en 2011, Dealing With Clair [Claire en affaires] ; d’autre part, la thématique du couple, abordée la saison dernière avec Raymond Carver, que Crimp prolonge à sa façon si singulière. Dans La Campagne, on est dans la configuration classique du trio : d’un côté Richard et Corinne, un couple de quadragénaires issus de la bourgeoisie et de l’autre Rebecca, qui vient perturber et révéler les fractures du couple. Ce qui me fascine, c’est que sous les aspects presque conventionnels ou bourgeois de ce dispositif, Crimp traite de la « dépersonnalisation ». Le couple, sous ses mots, est une machine à essorer le désir et même à anéantir la personnalité. La Campagne est une pièce très concrète, avec un art du dialogue très rare, qui oscille entre l’ironie et la profondeur. Je suis frappé, dans cette oeuvre en particulier, par la puissance de l’écriture : une intrigue parfaite (un « polar » qui se combine avec une « tragédie domestique »), un équilibre dans les dialogues, des personnages qui ne se dévoilent que très progressivement, et un arrière-plan de critique sociale et politique. Le couple, pour Crimp, peut représenter, dans cette pièce en tous cas, le début d’une forme de totalitarisme : le grand thème crimpien est, selon moi, la perversion, et cela s’applique aussi bien dans la sphère privée que publique. »

Sylvain Maurice

Toute la programmation