Impossible De Erri De Luca

Complet
Date

ven 16 juin 21h30

Lieu

Cloitre Toussaint, Angers

Heure

1h20

tarif

10 à 30€

Réserver le spectacle Réserver

Metteur en scène

Erri De Luca

Distribution

De Erri De Luca
Avec Fanny Ardant et Carlo Brandt
Musique Armand Amar
Musicien Levon Minassian (duduk)

Production Les Visiteurs du Soir

Résumé

Lecture musicale
On part en montagne pour éprouver la solitude, pour se sentir minuscule face à l’immensité de la nature. Nombreux sont les imprévus qui peuvent se présenter, d’une rencontre avec un cerf au franchissement d’une forêt déracinée par le vent. Sur un sentier escarpé des Dolomites, un homme chute dans le vide. Derrière lui, un autre homme donne l’alerte. Or, ce ne sont pas des inconnus. Compagnons du même groupe révolutionnaire quarante ans plus tôt, le premier avait livré le second et tous ses anciens camarades à la police. Rencontre improbable, impossible coïncidence surtout, pour le magistrat chargé de l’affaire, qui tente de faire avouer au suspect un meurtre prémédité.
Dans un texte d’une grande tension, Erri De Luca reconstitue l’échange entre un jeune juge et un accusé, vieil homme « de la génération la plus poursuivie en justice de l’histoire d’Italie ». Mais l’interrogatoire se mue lentement en un dialogue et se dessine alors une riche réflexion sur l’engagement, la justice, l’amitié et la trahison.

 

Création au Festival d’Anjou

Note d'intention

« Pourquoi vouloir monter sur scène et partager un texte dans une salle obscure ? Ça reste mystérieux.
Peut-être, l’envie de faire entendre deux points de vue laissant le choix d’aimer ou de condamner les rêves, les utopies, les voix qui ont allumé, dans le XXe siècle, une autre façon de vivre le monde, l’égalité dans les rapports de force, la redistribution des richesses.
J’ai toujours aimé la dialectique, surtout quand s’exposent des idées qui comportent un danger d’être exclu d’un consensus étatique. Mais j’aime l’honnêteté et la pureté des visions politiques qui peuvent brusquement être entendues même si elles sont rejetées.
Il y aura toujours deux mondes qui se heurtent, la liberté et la sécurité, l’État et l’individu, le chien et le loup. »

Fanny Ardant

Toute la programmation