Fracasse De Jean-Christophe Hembert

Date

jeu 16 juin 21h30

ven 17 juin 21h30

Lieu

Château du
Plessis-Macé

Heure

2h

tarif

10 à 32€

Réserver le spectacle Réserver

Metteur en scène

Jean-Christophe Hembert

Distribution

Mise en scène Jean-Christophe Hembert

Adaptation Jean-Christophe Hembert, Loïc Varraut

Collaboration artistique Aurélia Dury, Loïc Varraut

Assistante mise en scène Sarah Chovelon

Distribution

Jean-Alexandre Blanchet, Bruno Bayeux, François Caron, Jacques Chambon, Caroline Cons, Aurélia Dury, Benjamin Gauthier, Eddy Letexier, Luc Tremblais, Yasmina Remil, Loïc Varraut

Décor Fanny Gamet, Jean-Christophe Hembert, Seymour Laval

Accessoires Fanny Gamet Costumes : Mina Ly

Masques, maquillages, coiffures Cécile Kretschmar et Nathy Polak

Lumières Seymour Laval

Musique et création son Clément Mirguet

Régie générale Tommy Boisseau

Construction décor Robert Goulier

Patine décor Caroline Oriot

Assistant costumes Sandrine Ledoux

Escrime Stéphane Margot

Chargée de production Sarah Chovelon

 

Production Roma Production
Coproduction Les Châteaux de la Drôme ; Théâtre de Carouge-Genève ; Les Célestins-Théâtre de Lyon ; L’Espace des Arts- Scène Nationale de Chalon-sur- Saône ; Le Volcan – Scène Nationale du Havre ; La scène nationale Châteauvallon-Liberté ; Scènes et Cinés, Scène conventionnée Art en territoire – Territoire Istres Ouest Provence
Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes                                                                                                                                                              Crédits photos : Simon Gosselin

 

Résumé

Au XVIIe siècle, las de dépérir dans son château en ruine, le jeune baron de Sigognac reprend goût à la vie grâce à une troupe de théâtre ambulant… Cent cinquante ans après sa création, le célèbre roman de cape et d’épée de Théophile Gautier trouve un souffle nouveau dans cette pièce flamboyante, interprétée par des comédiens pleins de panache et d’éloquence.

 

CRITIQUE PRESSE

« Magistralement adapté par Jean-Christophe Hembert, le roman de Théophile Gautier entraîne les spectateurs dans son tumulte romantique. Une version qui a le souffle épique d’un western. » – Le Figaro

Note d’intention

Le XVIIe siècle est une époque sombre et violente. Être acteur, c’est mener une vie de “crève-la-faim”. Les artistes sont des proies faciles dans un monde sauvage : harcèlement du duc de
Vallombreuse subi par Isabelle, dont elle ne peut se défendre car il est noble et qu’elle est comédienne ; passage à tabac de Léandre par les hommes de main du marquis de Bruyères ; contrat passé sur la tête de Sigognac… Il s’agit donc de créditer la dureté et la noirceur de cet univers. Ainsi, le choix du baron de Sigognac, de famille noble, de rejoindre cette pauvre troupe de comédiens apparaît comme un gigantesque saut dans le vide. L’humour, la truculence et l’héroïsme de ces personnages explosent, comme dans un tableau de Rembrandt : la lumière des forces de vie étincelle au milieu de la noirceur. Grâce à leur langage jouissif, ces comédiens enchantent le monde qui les entoure. L’éloquence et le panache sont des remparts pour tenir à distance la violence des forces de mort.

L’intrigue principale nous parle de la renaissance du baron de Sigognac. Prisonnier de l’héritage familial, de ses codes et de ses principes, il dépérit dans son château en ruine, en passant à côté de son existence. Lorsqu’un inattendu souffle de vie, porté par une troupe de théâtre, va le réanimer. En acceptant de se déclasser pour rejoindre ces acteurs errants, il va faire renaître les forces de vies en lui. Il découvre alors son identité profonde en devenant le “capitaine Fracasse”, un “super-héros” à la fois noble et grotesque, nouveau défenseur d’une vision comique et poétique du monde.

Jean-Christophe Hembert

Toute la programmation