4 211 km De Aïla Navidi

Date

mer 26 juin 19h00

Lieu

Le Quai, T400
Angers

Heure

1h30

Réserver le spectacle Réserver

Metteur en scène

Aïla Navidi

Distribution

Un spectacle de Aïla Navidi
Mise en scène Aïla Navidi
Assistante à la mise en scène Laetitia Franchetti
Avec Sylvain Begert, Damien Sobieraff, Florian Chauvet, June Assal, Olivia Pavlou-Graham et Aïla Navidi
Scénographie Caroline Frachet
Création Lumière Gaspard Gauthier
Création sonore et vidéo Erwann Kerroch

Production Compagnie Nouveau Jour
Soutiens SACD, La Maison des ensembles.
Remerciements à toute l’équipe du Théâtre 13

Crédits photos  Dimitri Klockenbring

Résumé

« 4 211 km » c’est la distance entre Paris et Téhéran, cette même distance parcourue par Mina et Fereydoun venus se réfugier en France après une révolution qu’on leur a volée.
Yalda, leur fille née à Paris, nous raconte. Leur vie exilée, leur combat pour la liberté, l’amour d’un pays et l’espoir d’un retour.
Yalda nous balade entre ses deux mondes : sa famille, des rêveurs, des rescapés, des héros qui ne se plaignent jamais, et le monde extérieur dans lequel elle cherche désespérément sa place.
Comment vivre avec cet héritage dans une société à l’opposé de sa culture et de ses idéaux ?
Elle se livre sur le poids du passé, son sentiment du devoir de mémoire, sa colère, ses angoisses, cette envie abyssale d’aller en Iran, sa quête d’identité.
C’est l’histoire d’un héritage que l’on aime et que l’on déteste, c’est l’histoire d’hommes et de femmes qui cherche à se frayer un nouveau chemin.

 

Concours des compagnies 2023

Le Concours des compagnies fait son grand retour dans une version 2023 mettant en lumière les jeunes talents d’aujourd’hui. Cette année ce sont cinq compagnies émergentes qui ont été sélectionnées et qui se produiront au Quai à Angers, du 19 au 23 juin. Au cœur d’une salle T400 aussi intimiste que propice à la révélation, le public aura la possibilité de soutenir directement le spectacle qui aura emporté son adhésion. Aux côtés d’un jury professionnel – dont les membres seront sélectionnés par Jean Robert-Charrier –, et d’un jury composé d’étudiants ayant répondu à un appel à candidatures, tout festivalier détenteur du pass à la semaine pourra ainsi faire entendre sa voix en votant pour le spectacle de son choix.

Note d'intention

4 211 est une réflexion sur le déracinement, l’héritage et l’identité. Cette histoire témoigne de la vie de milliers d’Iraniens qui ont fui après une Révolution devenue Révolution islamique. Elle nous renvoie à l’importance de nos démocraties et nous interroge. Que ferions-nous si notre pays basculait aux mains d’extrémistes ? Qui deviendrions-nous si nous devions nous exiler ?
À travers le regard de Yalda, une jeune fille née à Paris de parents réfugiés politiques, nous plongeons dans la famille Farhadi, des utopistes déracinés qui vivent dans l’espoir d’un retour au pays qui n’arrive pas.
Yalda grandit dans cette culture parfois à l’opposé de celle qu’elle reçoit de la société française. Comment réussir à s’intégrer sans renier ses origines ? Dans une société qui lui propose poliment de changer son prénom lors de sa naturalisation, la question de l’identité est au cœur de cette histoire.
J’ai mis en scène ce texte comme je l’ai écrit, avec passion. J’aime l’idée que la narration soit le prisme de Yalda, on la suit de sa naissance à l’âge adulte, on découvre ce qu’elle vit, ce qu’elle pense et ce qu’elle imagine du passé de ses parents.
Ce fut un privilège et un vrai atout pour la direction d’acteur de mettre en scène un texte que j’ai écrit, parfois vécu, ressenti, imaginé,

Toute la programmation